mardi 20 septembre 2016

Epidémie de choléra au Bénin – une subvention accordée au Dr Hounhouédo




Fin août nous apprenions l’apparition d’une épidémie de choléra au sud du Bénin, dans les départements des Collines, du Littoral et de l’Atlantique. Le 29 août, 129 cas de choléra étaient confirmés avec malheureusement 6 décès qui sont répartis comme suit : 46 cas dans la commune de Savalou avec 4 décès, 24 cas à Sô-Ava avec un décès, 47 cas dans la commune de Cotonou avec un décès, 10 cas dans la Commune de Dassa-Zoumè et 2 cas dans la Commune de Zè avec 00 décès 

Notre partenaire et ami le Dr Théophile Hounhouédo nous a de suite alerté pour solliciter une aide. Le Centre Médico Social « La Vie Nouvelle » (Nos Missions au Bénin – Projet 2004 - 2006) est situé, quartier Ladji, à Cotonou, sur les bords du lac Nokoué. Il a beaucoup plu au nord du pays, depuis juillet, et le niveau des eaux du lac est élevé : la crue est causée par la descente en grand flux des eaux du fleuve Ouémé vers le lac. La crue est moins forte que celle que le quartier a connu en 2010 (photo), cependant les berges sont immergées. Dans ce quartier, l’un des plus pauvres de Cotonou, le manque d’hygiène fragilise les populations.
Le CMS a reçu 17 malades atteints, depuis le début de l’épidémie. « Un décès » mais selon le Dr Théophile, « il s’agit d’une malade que sa famille a voulu ramener à la maison affirmant qu’elle était envoûtée !».
Une dotation a été apportée au CMS par la zone sanitaire, mais insuffisante, et Pharmaciens Sans Frontières Vendée a réagi rapidement : une subvention exceptionnelle de 250 € a permis de renforcer le stock de médicaments nécessaires. La commande a été passée à la CAME par notre représentant au Bénin, M. Jean Bokodaho, avec le comptable du CMS. Il faut des solutés de réhydratation : Ringer lactate, solutés glucosés, solutés de chlorure de sodium, et divers consommables, notamment des perfuseurs…
Ainsi pour répondre aux vœux du Ministère de la Santé, les malades hospitalisés sont soignés gratuitement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire